Fruits rouges, baies noires et stress oxydatif



Le stress oxydatif est un des indicateurs de notre bien être cellulaire, témoin d’un équilibre entre l’activité des Radicaux Libres et l’activité des Anti-Oxydants dans notre corps.

Concrètement, l’oxygène que nous absorbons sous forme d’aliments peut devenir nocif sur le fonctionnement de notre organisme comme par exemple la rouille, signe d’oxydation, agresse le fer. A cet effet, l’organisme dispose d’un système de défense équipé notamment d’antioxydants que sont les vitamines, les oligoéléments et des protéines pour se prémunir des effets toxiques de l’oxydation.

L'inflammation fait partie de la réponse immunitaire de l'organisme aux blessures, aux irritations et aux infections pour réparer et/ou supprimer le problème. A court terme, elle nous aide à combattre et nous protège contre les allergènes. Cependant, lorsque l'inflammation persiste à long terme, c'est à dire qu'elle devient chronique, elle cesse alors d'être bénéfique et peut générer l'émergence de pathologies.

Ainsi, l'inflammation tout comme le stress oxydatif traduisent les efforts déployés par l'organisme pour nous maintenir en forme. 

Les causes du stress oxydatif sont à rechercher déjà, du côté de la nutrition, avec des aliments ultra-transformés, dévitalisés, souvent riches en molécules chimiques et pauvres en micronutriments protecteurs. Par ailleurs, l’excès de soleil, d’alcool, de sport, de traitements médicamenteux ou l’exposition aux métaux lourds et pollutions multiples sont aussi sources de stress oxydatif. 



L’apport des fruits rouges, des baies noires concourt en partie à la prévention des inflammations dites chroniques.

PRIVILEGIEZ  LES FRUITS ROUGES DE SAISON

toujours dans l'idée de fortifier le terrain

Les mûres, les myrtilles, les cassis, les canneberges, les fraises, les framboises comme les grenades sont de véritables mines de composés bioactifs. Ils contiennent des vitamines, des minéraux, des fibres solubles, des polysaccharides et surtout des polyphénols.

Les polyphénols ont le pouvoir de lutter contre les Radicaux Libres. Ces derniers sont des molécules instables auxquelles il manque un électron ; ils arrachent la particule manquante aux cellules saines du corps et provoquent ainsi un processus de dégradation cellulaire. Les polyphénols interfèrent dans la réaction de l’oxygène pour tenter un rétablissement de l’équilibre.

Parmi ces polyphénols, on trouve des anthocyanes et des anthocyanidines, des flavones, des catéchines, des tanins et encore du resvératrol.



En dehors du plaisir du goût, trois raisons de les consommer :

1 – Participer à la prévention du vieillissement cellulaire prématuré ;

2 – Apporter des propriétés anti-inflammatoires ;

3 – Fournir des nutriments antioxydants pour lutter contre les excès de Radicaux Libres.

Quelles sont les propriétés des fruits rouges ? 


le Cassis,

Très concentré en vitamines C (3 fois plus que l’orange), il concourt au renforcement du système immunitaire. Les baies sont aussi employées pour soigner les troubles circulatoires comme les insuffisances veineuses (jambes lourdes), la fragilité capillaire ou les troubles hémorroïdaires.



la Framboise 

Riche en anthocyanines, avec une faible teneur en sucre, elle fait partie des fruits frais les plus concentrés en minéraux comme le fer, le potassium, le magnésium et le calcium.



la Groseille

Elle veille à la régulation du transit intestinal en fournissant des fibres, notamment de la pectine qui retient l’eau avec des bénéfices sur la diminution des niveaux de cholestérol sanguin tout en favorisant aussi la satiété. C’est une bonne source de potassium.



la Mûre 

Elle apporte aussi du potassium ; elle contient des vitamines E et K1 appelée phylloquinone. Elle participe à la coagulation sanguine et joue un rôle dans la minéralisation des os.



la Myrtille

Outre ses qualités de régénérescence cellulaire pour donner bonne mine à la peau, elle contient des vitamines A, B, C et P,  des oligo-éléments comme le chrome, le cuivre, le magnésium, le manganèse et le zinc. Un autre effet remarquable tient dans la régénération du pourpre rétinien qui améliore la vision crépusculaire et diurne.

A ne pas confondre avec les bleuets produits et commercialisés toute l’année, pas toujours à maturité et disposant d’une teneur en polyphénols bien moindre.



Les Canneberges

Les propriétés antioxydantes de la Canneberge favorisent l’équilibre cardiovasculaire et l’augmentation du bon cholestérol. La canneberge prévient des infections urinaires ; elle possède des flavonoïdes qui empêchent les bactéries de se coller aux parois de l’urètre, des intestins et des gencives.