Jardiner, c'est cultiver notre âme !



L’homme est l’espèce la plus insensée. Il vénère un Dieu invisible et massacre la Nature visible ! Sans savoir que cette Nature qu’il massacre est ce Dieu invisible qu’il vénère !

Hubert Reeves, Astrophysicien

Jardiner, c’est une activité créatrice

Constituer une composition florale, dessiner des allées, mélanger des fleurs, des légumes et des fruits, tailler les arbustes, construire une cabane pour ranger les outils et mettre à l’abri les semis, se laisser surprendre par un tapis d’herbes et finalement l’intégrer dans le décor …



Jardiner, c’est une activité physique

Une autre manière d’écouter les tensions de son corps, de l’entretenir avec une variété de mouvements musculaires, de maintenir l’effort à l’ouvrage sur la durée au prix de sueurs bienfaitrices et d’une oxygénation régénératrice au rythme des saisons …



Jardiner, c’est une activité sensorielle

Se familiariser avec l’odeur des plantes, sentir le rafraichissement du vent sur la peau, humer l’odeur de la pluie sur la terre, écouter le chant des oiseaux, regarder les nuances de couleur verte … Cultiver les légumes pour apprécier leur goût, les cuire à température douce pour conserver tout le potentiel nutritif et les sublimer en cuisine …



Jardiner, c’est une activité de détente

Se détourner momentanément des préoccupations du quotidien. Ou bien prendre le temps de la distance, avec un changement de rythme, pour s’accorder une réflexion posée dans un environnement paisible et silencieux ou alors s’adonner à une activité plaisante pour se délester d’une charge de stress et se ressourcer …



Jardiner, c’est une activité sociale de partage et de responsabilisation

Partager des semis, des plants ; découvrir de nouvelles variétés, parfois anciennes voire oubliées. Améliorer le compostage, pratiquer la permaculture avec les rythmes lunaires,

Récupérer les eaux de pluie, déposer du paillage au sol pour maintenir la fraicheur et limiter l’évaporation …



Jardiner, c’est une activité d’apprentissage de soi

Trouver des satisfactions dans l’initiative et l’action tout en acceptant certains échecs (par méconnaissance, par négligence, par des dispositions offertes aux visites nocturnes intempestives …) qui nous ramènent à plus d’humilité, moins d’exigence, plus de respect … l’espérance d’une récolte fructueuse au jardin n’est pas toujours au rendez-vous ; le chemin est plus instructif et parfois à force d’affiner le geste, de nourrir suffisamment la terre, de l’arroser au bon moment, d’une présence régulière, patiente, attentionnée … c’est le Graal, la première tomate de la saison !



Faire, exprimer ce que l’on aime pour se sentir vivant tout en faisant chacun sa part.


Le cœur de l’homme, éloigné de la nature, devient dur. L’oubli du respect, dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit, Amène à ne plus respecter l’homme.

Luther Standing Bear, Chef Amérindien Sioux Oglalas