Brain Gym



Une kinésiologie éducative et kinesthésique

Dans son livre « Brain Gym, le mouvement est la clé de l’apprentissage », Paul Dennison écrit :
 

 


« Le véritable apprentissage n’est pas seulement mental. Il va au-delà de la mémorisation de données. Dans la mesure où le cerveau reçoit des informations par le biais du mouvement et des sens, le véritable apprentissage résulte d’événements sensorimoteurs à la fois extrêmement riches en informations et inscrits, dans une immédiateté, des moments de réorganisation neurologique qui nous amène à modifier nos circuits de pensée. Des actions simples consistant à organiser notre musculature en vue de nous asseoir ou de marcher, à des tâches plus complexes de coordination des yeux, des oreilles et des mains en vue de l’écriture, l’apprentissage implique toujours des schèmes physiques ».


Dans les années 80, Paul Dennison, Docteur en Education, a élaboré une kinésiologie éducative en utilisant les mouvements du corps pour stimuler les fonctions cérébrales impliquées dans l’apprentissage ; il propose des exercices physiques destinés non seulement aux enfants mais aussi à tous les adultes, désireux d’acquérir de nouvelles compétences ou tout simplement retrouver un peu de calme intérieur en classe comme au travail ou à la maison.

Fruit de nombreuses recherches dans le domaine de l’Education, de la Psychologie et le fonctionnement neuronal, musculaire, Paul Dennison avec la complicité de sa femme Gail, éducatrice, ont mis en place des séries de mouvements pour activer des zones cérébrales et dépasser, de manière ludique, des blocages liés à l’acquisition de certaines aptitudes autour de trois clés.



La clé de la Latéralité exploite la connexion entre les deux hémisphères du cerveau.

Elle construit un pont et non plus une barrière entre la partie Droite et la partie Gauche du corps au service de la Communication.

  • Le Cerveau Droit est ouvert à l’expérience sensorielle du corps, à la nouveauté ; il est intuitif, global et non linéaire.
  • Le Cerveau Gauche est logique, analytique et séquentiel ; il transcrit l’expérience du corps pour la coder, la stocker et l’exprimer.

Ainsi tous les exercices destinés à traverser la ligne médiane par des mouvements du corps, des yeux, des oreilles vont permettre de stimuler les hémisphères pour développer des aptitudes de communication c’est-à-dire un meilleur traitement de l’information (meilleure posture dans le champ médian pour mieux capter et du coup mieux émettre des informations, prise en compte de l’intonation de la voix,  dextérité des mains, des yeux dans l’écriture, lecture fluide sans saccade ni hésitation, ne plus confondre la droite et la gauche, pédaler tout en regardant à droite et à gauche avec aisance et même être en capacité d’entendre les bruits environnants …).



La clé du Centrage exploite la connexion entre le Cervelet et le Tronc Cérébral.

Ces activités nous aident à nous situer dans l’espace en termes de perception, d’acuités visuelle et auditive en intégrant la dimension haut/bas du corps au service de l’Organisation.
Le centrage permet de gérer nos capacités d’organisation, de conjuguer sans stress réflexion et action.
Organisation signifie organisation de la pensée, organisation de l’espace de travail, organisation des priorités, méthodologie de lecture et d’écriture, gestion du temps, planification des tâches à réaliser, être bien dans le temps présent, ne pas se sentir décalé par rapport aux autres, ne pas perdre ses moyens à cause de ses émotions …



La clé de la focalisation exploite plutôt la connexion entre les lobes Frontal et Occipital.

Cette dimension Avant/Arrière fait appel à notre intelligence d’attention ; elle gère nos capacités à donner du sens entre la partie antérieure du cerveau (expressive) et la partie postérieure du cerveau (réceptive) au service de la Concentration et de la Compréhension.

La concentration exige d’être en capacité de faire des mouvements de va et vient entre le détail et la vision d’ensemble mais aussi ne pas se laisser impressionner par la présence d’un gendarme au carrefour ou de la maitresse à proximité de ma table sinon je perds tous mes moyens ! … tous ces états ont un fort impact sur la posture comme un réflexe d’apnée respiratoire, une crispation des épaules pour chercher à mieux tenir la concentration ou présence d’un réflexe de tension des tendons pour se préparer à la fuite …



Françoise LLorca, kinésiologue à Mèze, l’explique très bien dans son livre « Kinésiologies »

Quand apprendre s’effectue sous l’influence du stress, nous apprenons de manière compensatoire : nous ne synthétisons pas, nous n’intégrons pas, nous répétons. Passer du connu à l’inconnu reste un stress qui nous maintient en Mode Repérage ; c’est un passage obligé lorsque nous devons appréhender de nouvelles informations, analyser, détailler. Mais, sitôt le repérage terminé, si notre fonction apprentissage est bien équilibrée, nous retournons à un Mode de fonctionnement Automatique.

C’est l’incapacité à passer du Mode Repérage au Mode Automatique qui crée les « difficultés d’apprentissage »…
Si cette situation perdure, cela va générer une perte de motivation, une fatigue et une perte de confiance en soi ; le Mode Repérage sera « non intégré ».



Autre sujet à bien comprendre pour améliorer ses capacités d’apprentissage, c’est la tendance au fonctionnement homolatéral c’est-à-dire que les deux hémisphères du cerveau ne fonctionnent pas ensemble, de manière synchronisée. Les surfaces planes comme la télévision, l’écran de l’ordinateur et du portable avec surtout les jeux vidéo déconnectent les hémisphères parce que l’œil n’est pas programmé pour voir à plat mais plutôt en profondeur. Tant que l’enfant n’a pas développé suffisamment ses aptitudes visuelles, nécessaires pour repasser à la vision en trois dimensions, il n’aura pas accès à des activités bilatérales coordonnées comme écrire, lire, bricoler adroitement ou bien il opérera ces exercices au prix d’un effort d’autocontrôle intense et constant, source d’épuisement de confusion et de disharmonie.



En conclusion, les mouvements de Brain Gym et les équilibrages pratiqués en séance rétablissent le modèle naturel d’apprentissage et permettent de retrouver des automatismes intégrés, dégagés de toute tension, de tout stress.